9 Tips de copywriting SaaS

Écrit par Romain

15 avril 2022

Le copywriting joue le rôle de votre meilleur vendeur si vous travaillez dans une entreprise SaaS. Ou bien il facilite le travail de vos commerciaux.


Pourquoi ?


Parce que le copywriting transmet et renforce votre message lorsque vous ne pouvez pas le communiquer vous-même.

Souvent, cependant, un mauvais texte dilue vos propositions de valeur, vos points forts et vos différences.Et malheureusement, cela peut se traduire par de nombreuses opportunités manquées pour votre entreprise SaaS.Le « Software as a Service » (SaaS) qui est un abonnement, est devenu un univers de plus en plus concurrentiel et il faut apprendre à se différencier autrement que par les fonctionnalités qui peuvent être copiées. Un ton unique ne peut pas l’être.Pour vous donner un ordre d’idée, le SaaS représentait 40% des nouveaux projets au second semestre 2020, selon Les Échos.Bien sûr, cette croissance dépend du succès des ventes, dont une grande partie repose sur le copywriting, étant donné que le modèle SaaS repose sur un produit virtuel.Selon le blog du modérateur, les éditeurs de logiciels SaaS ont enregistré une croissance de 8.3% en 2021.Il n’y a pas lieu de se décourager, cependant, vous pouvez conserver un avantage concurrentiel en écrivant des textes intelligents et bien optimisés pour attirer plus de prospects et augmenter vos conversions.

1. POUR UN BON COPYWRITING SAAS, CONNAISSEZ VOTRE PUBLIC

C’est un peu le B.a.-ba du copywriting pour les éditeurs de logiciel. Vous pouvez vous dire que vous pouvez vendre à tout le monde, vous y gagnerez à communiquer à vos meilleurs acheteurs. Votre buyer persona.Concevoir un texte qui parle à vos clients idéaux signifie répondre à leurs besoins et préoccupations spécifiques.Pour identifier ces besoins, pensez à votre/vos public(s) cible(s) et créez des personas en fonction de ceux-ci. Essayez de les rendre aussi détaillés et réalistes que possible en incluant des dimensions spécifiques telles que :

  • Informations démographiques, par exemple, âge, sexe, lieu
  • Caractéristiques professionnelles, par exemple, niveau d’éducation, milieu socio-économique
  • Traits psychographiques : motivations, frustrations, peurs, objectifs.

Plus vous êtes précis, mieux c’est pour votre copywriting SaaS. Après tout, vos clients cibles sont des personnes réelles avec des objectifs et des désirs individuels.

2. RÉPONDEZ PLEINEMENT AUX QUESTIONS DES CLIENTS POTENTIELS

Avec des personas développés pour chaque segment majeur de votre public cible, vous serez mieux équipé pour vous mettre à leur place. C’est important, car votre contenu doit être vu du point de vue de l’utilisateur pour répondre à ses plus grandes questions. Pensez-y, par exemple :

  • Quelles questions vos clients potentiels se posent-ils ?
  • Quelles questions n’ont-ils pas encore réalisé qu’ils avaient ?
  • Où se situent leurs pain points ?
  • Comment expliqueraient-ils ce dont ils ont besoin et ce qu’ils veulent accomplir ?
  • Pourquoi hésiteraient-ils à acheter votre produit ?
  • Qu’est-ce qui les convaincrait de l’acheter maintenant ?

Anticiper les questions de vos clients, c’est essentiel pour leur éviter de ressentir de la frustration ou de la confusion lorsqu’ils viennent sur votre site pour en savoir plus sur votre produit.

Vous trouverez un excellent exemple de copywriting SaaS sur la page d’accueil de Monday

Le public cible de Monday regroupe tous types d’entreprises et la page est très longue pour balayer le plus de questions possibles, apporter de la preuve sociale et donc vendre au mieux.Cette minutie aide Monday et les lecteurs intéressés pour qu’ils ne se demandent pas en quoi la plate-forme les aidera.

3. INCLURE DES DONNÉES CHIFFRÉES

Il peut s’agir de recherches sur les produits, de statistiques et de tout autre fait quantifiable pertinent pour votre service.

Pourquoi les chiffres font-ils une différence ?

Les chiffres sont utilisés en journalisme pour étayer des propos. Ils apportent une preuve dure, froide qui rassure le visiteur.

J’adore cet exemple de Basecamp, qui met l’accent sur les nouveaux clients de l’entreprise. 

La page convaincrait moins si elle utilisait : « +1000 clients ce mois-ci » (la spécificité entraîne la crédibilité)

4. ÉVITER LE JARGON TROP TECHNIQUE

Il n’est pas surprenant que le jargon crée une barrière entre vous et votre client potentiel.

Bien que l’utilisation de certains termes de l’industrie puisse créer un sentiment d’autorité et d’expertise, en faire trop repoussera des clients potentiels.

Alors, ne prenez pas vos lecteurs de haut. Sinon, ils partiront et passeront à un autre site qui prend moins de temps et d’efforts à comprendre votre copywriting SaaS.

Au lieu de cela, écrivez en fonction des antécédents et du niveau de connaissances de votre public. Simplifiez les formulations inutilement complexes et visez la concision. (Sujet + Verbe + Complément)

Cela dit, si votre public cible se trouve être composé de professeurs et d’universitaires, alors gardez bien le vocabulaire technique. Mais pour un public plus général, évitez d’utiliser de jolis mots. Vous aurez l’air prétentieux ou snob et donnerez à vos clients une raison de quitter votre site au plus vite.

5. NE PERDEZ PAS D’ESPACE À EXPLIQUER CE QUE VOTRE CLIENT SAIT DÉJÀ

D’accord, vous ne devez donc pas trop compliquer votre écriture, mais vous ne devez pas non plus la simplifier à l’excès.Cela vous semble déroutant ?En termes simples, le SaaS n’a pas besoin d’être expliqué jusqu’à la nausée.

Aujourd’hui, lorsque les acheteurs recherchent un logiciel, ils savent probablement ce que signifie un modèle SaaS. Si vous essayez d’expliquer à l’excès le fonctionnement de l’abonnement et de livraison de votre produit, vous ne vous concentrez pas sur ce qui compte : vos véritables différenciateurs et votre proposition de valeur.Par exemple, la société SaaS Yousign propose des pages avec des cas d’usages spécifiques comme pour le monde immobilier. 

Le but s’avère clairement de convertir un persona très spécifique avec un avantage qui parle directement au persona. Même les preuves sociales, les logos en bas sont des acteurs du milieu immobilier.

6. RENDEZ VOTRE CONTENU SCANNABLE

Les gens parcourent votre contenu, c’est-à-dire qu’ils ne lisent pas chaque mot.En fait, selon une étude menée par NN/g, les internautes ont tendance à lire le contenu en ligne en forme de F et ne consomment que 25 % des mots affichés à l’écran. Qu’est-ce que cela signifie pour votre texte ?Cela signifie que vous devez être stratégique dans la façon dont vous le concevez. Plus précisément, vous devez :

  • concentrer le contenu important en haut de la page
  • utiliser des titres pour séparer clairement les sections du texte
  • mettre en forme pour plus de clarté, par exemple en mettant les mots importants en caractères gras
  • intégrer des puces et des listes numérotées lorsque cela est nécessaire
  • Faire en sorte que le texte soit grand et facile à lire
  • et raccourcir vos paragraphes (1 à 3 phrases).

Ces bonnes pratiques de rédaction et de mise en forme rendent votre contenu plus digeste, ce qui permet de guider vos lecteurs au lieu de les repousser.

7. UTILISEZ UN LANGAGE PUISSANT

Le langage puissant laisse une forte impression sur les utilisateurs et c’est ce qui fait la différence entre une bonne et une excellente écriture.

Qu’est-ce qui constitue exactement un langage « puissant » ?

Ce sont des mots et des phrases descriptifs qui évoquent l’action, l’émotion ou des images vivantes et qui, ce faisant, deviennent beaucoup plus mémorables que des écrits secs et prosaïques.

Ce sont aussi des mots qui vous diffèrent de la concurrence. Dans cette veine, j’aime bien le header de Waalaxy. 

8. OPTIMISEZ LE CONTENU POUR LES GENS, PAS SEULEMENT POUR LE SEO

Vous avez déjà vu ces sites Web – ceux dont le contenu est mal structuré et qui répètent excessivement des termes clés.Si vous vous demandez quel est le problème de ces sites, c’est simple : leurs rédacteurs se sont concentrés sur les robots de Google plutôt que sur les personnes qui essaient de les lire.

En conséquence, ces sites Web offrent généralement une mauvaise expérience aux utilisateurs.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous et votre entreprise ?

Vous devez écrire pour les personnes que vous voulez avoir comme clients, et pas seulement pour les moteurs de recherche. Après tout, ce sont vos lecteurs humains qui cliqueront sur votre page et décideront de s’attarder et d’explorer davantage votre site. Ne commettez pas l’erreur de sur-optimiser vos pages, ce qui inclut des pratiques telles que :

  • Diriger tous les liens vers les pages de navigation de haut niveau
  • Utiliser des mots-clés à concordance exacte, même s’ils sont grammaticalement incorrects.
  • Rédiger un texte d’ancrage riche en mots-clés
  • Essayer de se classer pour des mots-clés non pertinents

9. ADAPTER LE MESSAGE À L’ÉTAT DE CONSCIENCE DU LECTEUR

C’est un concept développé par Eugene Schartz, l’auteur de Breakthrough Advertising. Il détaille dans son livre qu’il y a 5 niveaux de conscience.

  • Unaware
  • Problem aware
  • Solution aware
  • Product aware
  • Most aware

Plus le niveau de conscience se trouve haut dans cette liste, plus la page devra être longue pour convertir. En général, la page d’accueil des entreprises SaaS est orientée pour le numéro 3. Donc on parle directement de la solution.Mais il peut être intéressant de commencer avec le problème et de remuer un peu ce qui fait mal avant d’introduire la solution. Une seule solution pour savoir ce qui fonctionne le mieux : tester. 

CONCLUSION

Le copywriting convainc vos prospects de vous faire confiance et d’acheter votre produit, en particulier pour les entreprises du secteur SaaS parce que vos prospects vont naviguer sur le site avant de vous appeler.Lorsque les entreprises SaaS recherchent la croissance à deux chiffres dont elles ont besoin pour survivre dans cet espace en pleine expansion, elles se tournent vers les ventes et le marketing. Il est donc crucial de les convaincre que votre produit résoudra leurs problèmes.

Vous pourriez aussi aimer…

0 Comments